Les indemnités kilométriques peuvent être définies comme le remboursement des frais liés à l’utilisation de son véhicule personnel pour des raisons professionnelles. Ainsi, un employé pourra utiliser son véhicule ou celui de l’entreprise sans qu’il ne soit obligé de payer le carburant dont il aura besoin pour se déplacer.

Cependant, il faudra réunir plusieurs conditions :

  • Tout d’abord, il est impératif que le déplacement soit pour des raisons professionnelles.
  • Ensuite, l’immatriculation du véhicule ne doit pas être au nom de l’entreprise mais à celui d’un salarié.e/dirigeant.e
  • Enfin, il faut obligatoirement garder une trace des déplacements : itinéraire, date, Km parcouru, etc.

Voici la liste des éléments pouvant rentrer dans la catégorie des indemnités kilométriques :

  • L’achat de véhicule et d’équipements
  • L’essence, gasoil, électricité
  • L’entretien et la réparation des véhicules
  • L’assurance

A noter : vous ne pourrez bénéficier des indemnités kilométriques si vous passez ces frais sur le compte de l’entreprise.

Voici la liste des éléments ne pouvant rentrer dans la catégorie des indemnités kilométriques :

  • Les frais liés au stationnement
  • Les péages

A noter : vous pourrez vous faire rembourser/payer ces éléments par l’entreprise en les ajoutant aux indemnités kilométriques.  

Vous souhaitez accéder au barème fiscal des indemnités kilométriques, rendez-vous ici ! Toutefois, nous vous informons que ce barème varie chaque année. Il ne sera sans doute plus valable l’année prochaine !

PS : les entreprises individuelles en BIC peuvent bénéficier d’un autre système de remboursement qui couvre uniquement les frais de carburant au détriment des autres frais tels que la réparation, les équipements, le parking, etc.