Définition du seil de rentabilité

Le sujet d’aujourd’hui portera sur le seuil de rentabilité. Cet indicateur permet de déterminer le moment à partir duquel votre entreprise est rentable en termes de chiffre d’affaires. En effet sa représentation graphique permet de mettre en lumière vos coûts par rapport à vos ventes. Lorsque les deux droites du graphique qui représentent vos dépenses et vos recettes se rencontrent, alors vous avez atteint le seuil de rentabilité, ce qui signifie qu’à partir de ce moment toutes les ventes que vous réaliserez seront comptées en tant que « bénéfice ».

Calculer votre seuil de rentabilité et votre point morté

Comme nous l’avons vu précédemment, le seuil de rentabilité se calcul à partir de vos charges variables ainsi que les fixes. Il aussi intéressant de combiner le seuil de rentabilité avec le point mort. Le point mort est un ratio qui se calcul à partir du seuil de rentabilité, il a pour objectif de déterminer la date à laquelle votre activité deviendra rentable.

A l’encontre du seuil de rentabilité qui s’exprime en valeur, le point mort s’exprime en nombre de jours. Ainsi, le premier répond à la question : Combien faut-il que je vende de produits/services pour couvrir l’ensemble de mes charges et par conséquent gagner de l’argent ? Et le second : Dans combien de jours aurai-je vendu assez de produits pour couvrir mes charges et dégager des bénéficies ?

Le seuil de rentabilité ainsi que le point mort sont deux indicateurs intéressants à analyser d’une année à l’autre. L’idéal est de définir des objectifs et comparer les données.

A titre d’exemple, si vous avez atteint votre seuil de rentabilité au bout de 4 mois en année N, alors vous pouvez fixer comme objectif de l’atteindre au bout de 3 mois en année N+1.

Une question ?